Le Carlit par les Bouillouses

Et bien on dirait que c’est reparti, on entre dans la saison des randos; quel plaisir de fouler à nouveau les pentes fraichement enneigées du Carlit!

Nous étions sur place, Delphine et moi-même samedi à 19h00. Il était prévu un bivouac au abords d’un des nombreux étangs du Carlit, mais finalement c’est peu avant le lac des Bouillouses, sur une belle pelouse, au bord d’un torrent que nous nous sommes installés pour une courte nuit.

Le froid est déjà mordant à la tombée de la nuit à presque 2000 mètres d’altitude, le thermomètre indique 3 petits degrés.

Réveil prévu à 3h00… nous sortions difficilement des duvets à 5h00… il faut reprendre le rythme 🙂

Après un petit déj’ bien appréciable, nous attaquions la rando à 6h30. La première partie se déroule dans la forêt, nous avons loupé le chemin et avons erré pendant près d’une heure, jusqu’au lever du jour avant de retrouver le marquage jaune… ça arrive.

Rando au Carlit

Poursuivre la lecture

L’ascension du Puig Carlit depuis Porté Puymorens

Nous connaissions déjà le Carlit, sommet imposant, veillant sur le bassin et les lacs du même nom. Nous l’avions gravi depuis le lac des Bouillouses empruntant un itinéraire de toute beauté serpentant dans un paysage constellé de lacs. Cette fois, nous décidâmes de rejoindre son sommet depuis l’étang de Font Vive en empruntant l’itinéraire de l’étang de Lanoux.

Nous quittions donc Limoux et la chaleur étouffante de ce premier weekend de septembre samedi après midi en direction de Porté Puymorens, nous allions bivouaquer, après une heure de marche, dans une petite clairière au dessus de l’étang de Font Vive.

Etang

Poursuivre la lecture

Le Canigou (PO)

Samedi 11 juin, nous voilà parti, à 23h Djam et moi-même pour une de ces aventures que l’on oublie pas… Cette fois c’est dans les Pyrénées Orientales que nous irons fouler prairies et pierriers afin de réaliser l’ascension du Canigou.

Direction donc Perpignan puis Prades, Villefranche de Conflent, Vernet les Bains et finalement Casteil dont nous aurons fait 3 fois le tour avant de prendre la direction du Col de Jou qui allait nous mener au refuge des Mariailles après un chemin assez chaotique sur lequel nous croiserons un cerf peu farouche et une famille de sangliers remuant tranquillement la terre sur le bord du chemin.

Nous arrivons finalement à destination à 2h du matin, nous trouvons un parking bondé et nous nous endormons aussitôt dans la voiture.

Réveil à 7h après une nuit relativement bien passée et départ pour la rando dans les pas de nombreux autres randonneurs.

Le refuge de Mariailles au réveil

Poursuivre la lecture