Il était une fois un weekend en Corse #2

Le vendredi matin était consacré à la visite de Bastia sur le thème des “Légendines” avec notre intarissable guide Sylvie. L’après-midi nous avons rejoint le Haut Asco afin de passer la nuit à l’hôtel le Chalet et ça, ça me parlait !

Un weekend en Corse

Nous avons arpenté les ruelles colorées de la ville à la découverte de son riche passé et de son histoire mouvementée, le tout ponctué par d’innombrables anecdotes.

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Beaucoup de façades attendent d’être rénovées, ça tranche avec les voisines clinquantes.

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Passage au Vieux Port avant de rejoindre le jardin Romieu et la Citadelle.

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

L’imposante Citadelle qui domine la ville.

Un weekend en Corse

Après ce petit tour de ville, nous avions rendez-vous en l’église Sainte-Croix, du plus pur style rococo, pour un concert privé de chants polyphoniques. Les chanteurs faisaient partie du groupe Dianadil’alba. Un grand moment, j’ai eu des frissons tout le long.

Un weekend en Corse

On a même pu pousser la chansonnette et on retiendra le “Sanctuuuus” de Manu qui s’en est fort bien tiré !

Après ça, et parce que chanter ça creuse, et oui c’est comme le voyage 😉 nous avons fait halte chez Corsica Colis, une boutique de produits corses où l’on a au droit droit à une super dégustation de produits locaux, fromages de chèvre et de brebis, coppa (échine salée et séchée), figatellu (saucisse de foie), lonzu (filet salé et séché), vin Corse, que du très bon !

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Là on était prêts pour le resto

Un weekend en Corse

Justement ça tombait bien, nous étions invités par l’OT de Bastia aux Terrasses du Vieux Port, restaurant idéalement placé avec une vue imprenable sur le port. Là je me suis dit (pour la 12ème fois) que nous avions de la chance quand même !

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Nous y avons très bien mangé, des produits frais de la mer arrosés d’un bon petit vin ainsi qu’un dessert succulent.

La visite de Bastia s’est achevée à l’épicerie fine L.N. Mattei, sur la place Saint Nicolas, une institution ici (enfin là-bas… ) à la décoration superbe.

Un journaliste de Corse Net Infos nous a suivi à l’occasion de la découverte de Bastia, l’article est disponible sur leur site : Corseinfonet.

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Pierre notre chauffeur nous attendait pour nous conduire à l’ancienne station de ski du Haut Asco, au terminus de la route de la vallée d’Asco à l’hôtel le Chalet pour y passer la nuit et faire une balade en raquettes le lendemain matin.

Passer du bord de mer à 1400 mètres d’altitude au coeur des montagnes en 1 heure, c’est ça la Corse !

Au départ de Bastia, la route longe d’abord le littoral avant de pénétrer dans les terres et de s’élever rapidement en lacets dans une vallée magnifique. La végétation change au fur et à mesure que nous avançons, le maquis laisse la place à des forêts de pins larici en passant par des paysages arides qui rappellent les Pyrénées espagnoles.

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

L’hôtel est une étape du fameux GR20 et voit donc passer de nombreux randonneurs à la belle saison.

Après l’installation dans les chambres, nous nous retrouvons en cuisine où nous faisons la connaissance de François Tomasi, notre accompagnateur pour la balade en raquettes. C’est lui ce soir-là qui est chargé de faire la pulenda, préparation à base de farine de châtaigne élaborée à l’aide du pulindaghju, le bâton servant à remuer durant la cuisson qui dure une 30aine de minutes, c’est physique !

Un weekend en Corse

C’est l’effervescence en cuisine !

Un weekend en Corse

Je mets la main à la pâte avec Manu.

Un weekend en Corse

Un weekend en Corse

Sylvie découpe la pulenda au fil.

Un weekend en Corse

Après ces émotions, direction le bar de l’hôtel pour un petit concert guitare/voix Corse en sirotant une Pietra avant de passer à table dans une ambiance familiale, au coin de la cheminée. Cabri, fromage de chèvre frais, brocciu et figatelli au feu de bois pour accompagner la pulenda, à moins que ce ne soit l’inverse… D’y repenser j’en ai l’eau à la bouche
Et pour finir un fiadone, délicieuse spécialité à base de brocciu. (Je vous invite à découvrir la recette de Marcia).

Ensuite et bien retour au bar pour la suite du concert. On a pu tester l’eau de vie de châtaigne, rude mais goûtu breuvage, un verre suffit et la fameuse myrte, mais là c’est une autre histoire 😉

Rendez-vous pour la suite du voyage…