FFRP – Cotation des randonnées pédestres

La Fédération Française de Randonnée Pédestre vient de mettre au point, avec IBP Index un nouveau système de cotation des itinéraires de randonnée pédestre.

Randonnée Roc Blanc par Baxouillade - Ariège Pyrénées

L’escalade, l’alpinisme, le canyoning ou le ski de rando possèdent un système de cotation uniformisé (du moins existe-t-il des grilles de correspondance entre les différents systèmes le cas échéant).

Pour la randonnée pédestre, jusqu’à présent, aucune cotation officielle n’était disponible, mis à part le système Suisse, de T1 à T6. C’est donc ce à quoi s’est attelée la FFRandonnée.

LogoFFRandonnée

Voici la présentation de ce nouveau système de cotation qui repose sur trois critères :

  1. L’effort (système de calcul IBP index/FFRandonnée)
  2. La technicité (présence ou non d’obstacles plus ou moins importants)
  3. Le risque (gravité plus ou moins importante des accidents corporels en cas de chutes ou glissades)

La conjugaison de ces 3 critères permet d’exprimer la réelle difficulté de chaque randonnée pédestre. Afin de connaître l’effort, la technicité et le risque.

 

L’EFFORT

Cotation randonnée pédestre

L’effort correspond à la difficulté « physique » de la randonnée pédestre et donc la détermination du niveau de mobilisation volontaire des forces physiques. Pour le déterminer il faut charger la trace GPS de la randonnée dans le système de calcul FFRandonnée/IBP afin d’obtenir une fiche d’information globale et une valeur numérique correspondant à l’indice d’effort.

Le module de calcul est disponible à cette adresse : http://rando.ibpindex.com/analizar.asp

 

LA TECHNICITE

Cotation randonnée pédestre

Il s’agit de la difficulté «technique» et donc «motrice» de la randonnée pédestre conditionnée par la plus ou moins forte présence et importance d’obstacles.

 

LE RISQUE

Cotation randonnée pédestre

Il s’agit de la difficulté « psychologique » de la randonnée pédestre et l’exposition du randonneur à des conséquences plus ou moins graves en termes d’accidents corporels en cas de chute ou glissade.

 

Tout est détaillé dans un petit fascicule affiché ci-dessous et que vous pouvez télécharger en suivant ce lien.

Je pense que l’idée est très bonne car cela devrait permettre d’y voir plus clair et de pouvoir sélectionner plus facilement ses randonnées, notamment dans des régions que l’on ne connait pas. Toutefois j’aurais plutôt vu, comme pour l’alpinisme, un système de cotation basé sur deux critères, la difficulté et l’engagement qui me semble-t-il suffisent à classifier une randonnée.

Quoi qu’il en soit on ne peut que saluer une telle initiative ; la randonnée pédestre est pratiquée par près de 20 million de personnes en France, et ce système uniformisé sera un atout de plus pour son développement.

Le site de la FFRandonnée : http://www.ffrandonnee.fr/