Week end grimpe en Roussillon à Vingrau

La météo sur les Pyrénées étant toujours aussi aléatoire, nous repartons tâter du calcaire sous des latitudes meilleures, cette fois-ci du côté de Vingrau.

Ce n’est pas la première fois que nous grimpons ici, mais ce qui frappe assurément à chaque visite c’est l’étendue des falaises qui bordent la vallée où sont nichés les villages de Tautavel et Vingrau. L’œil du grimpeur ne peut pas ne pas scintiller, les doigts démangent, il est temps de poser la voiture et d’aller toucher ce caillou !

Nous retrouvons Laurent descendu de Toulouse samedi à 15h30 ; nous pensions nous lancer dans “Le petit Dru”, une grande voie au secteur éponyme, mais la forte tramontane nous a contraint à changer nos “plans”. Direction donc les gorges du Gouleyrous à deux pas pour quelques couennes très belles malgré la foule et le bruit.

Le secteur Petit Dru

Le lendemain, le ciel est voilé, mais point de vent, allons voir ce fameux “petit Dru” !

Le secteur Petit Dru

Nous avons même droit à la vue sur le Canigou arborant quelques névés persistants.

Le secteur Petit Dru

Le secteur Petit Dru

La belle dalle du départ, peu fournie en plaquettes mais à l’adhérence très bonne.

Le secteur Petit Dru

La 3ème longueur, un dièdre qui ne paie pas de mine, mais dans lequel il faut assurer ses placements à cause de la patine assez importante.

Le secteur Petit Dru

Depuis la sortie du dièdre.

Le secteur Petit Dru

Le secteur Petit Dru

Vue d’ensemble du secteur.

Le secteur Petit Dru

La tracé approximatif de la voie.

Le secteur Petit Dru

L1 : 5a, belle dalle en adhérence
L2 : 5a, se redresse, la voie originale part à gauche avant de revenir plus ou moins dans l’axe, possibilité de rester dans l’axe, mais prévoir un ou deux friends moyens
L3 : 5b, tout droit, suivre le dièdre (pas) évident, patinée
L4 : 5a, longue et très belle
L5 : 5c, un pas délicat au départ, la suite est superbe
Descendre en suivant le sentier évident qui part au nord.