L’ascension du Mont Valier

Le Mont Valier, sommet aux accents mythiques aura été ce week end le sujet de notre rando. C’est samedi en milieu d’après midi que nous quittons Limoux pour le hameau d’Ayer aux portes de la réserve du Mont Valier et de la vallée du Ribérot dans laquelle nous installerons notre bivouac.

Vallée du Ribérot

Départ prévu à 5h, repoussé à 6h45 pour cause de… duvets trop agréables. Nous entamons donc notre périple peu avant le lever du jour.

Le chemin longe le torrent du Ribérot avant de pénétrer dans une superbe hêtraie pour finalement atteindre la cascade de Nérech (1350m) dont la passerelle venait d’être emportée par le torrent.

Le sentier devient ensuite beaucoup plus raide et une multitude de lacets permet de franchir le ressaut de la cascade pour parvenir à la cascade de la Lauze puis à l’abri des Caussis (1859m). Ce fut l’occasion de prendre une tasse de café sous les rayons naissants d’un soleil fort désiré. Malgré quelques nuages accrochés ça et là aux plus hautes cimes, nous présagions une belle journée… nous nous trompions!

Une heure plus tard (11h), nous atteignions le refuge des Estagnous (2246m), au pied du Valier. Nous croiserons là une bande de cons auxquels “bonjour” fut difficilement arraché. Heureusement, c’est un gardien fort sympathique qui veille sur le refuge (son site: ici).

Vue sur la vallée depuis le refuge.

Vallée du Ribérot

Vallée du Ribérot

L’Etang Rond dans son écrin.

Etang Rond

Etang Rond

Etang Rond

Etang Rond

Avant notre départ du refuge en direction du sommet, la brume avait complètement gagné la vallée. Elle nous accompagnera jusqu’au bout parfois même mêlée de grêle. Notre motivation aura raison de ces aléas et nous atteindrons le sommet baignant dans une atmosphère irréelle.

Etienne et Cali au sommet

Etienne et Cali au sommet

Beno au sommet

Le Sommet

Le Sommet

Nous avons quand même pu jouir un instant du panorama durant une courte éclaircie!

Le Petit Valier et le col de Faustin.

Le Petit Valier

Le Paysage

Le col de Faustin à gauche et l’étang Long au fond, surplombant l’étang Rond.

Le Paysage

Le Paysage

Après quelques minutes passées au sommet dans un froid hivernal, nous avons regagné le refuge en peu de temps.

La descente jusqu’au parking sera longue et douloureuse pour les jambes, nous serons finalement à la voiture à 18h30.

Carte

Nous remonterons avec une météo plus clémente afin de profiter du large panorama offert par le Mont Valier mais aussi pour gravir le pic de Barlonguère, autre seigneur des lieux.