Le Roc Blanc par les étangs de Baxouillade

Voilà un itinéraire original et peu fréquenté pour atteindre le Roc Blanc. Le départ se fait depuis la réserve d’Orlu et remonte le joli de vallon de Baxouillade.

Le début de l’itinéraire est commun avec l’étang d’en Beys, jusqu’à la jasse de Justignac, au bout de laquelle on emprunte une passerelle sur la gauche pour franchir le ruisseau de Baxouillade.

Le sentier s’élève ensuite sèchement dans une belle hêtraie pour finalement atteindre l’étang de Baxouillade qui offre quelques jolis emplacements de bivouac.

Poursuivre la lecture

Aventure en Donezan, l’autre face du Roc Blanc (partie II)

Samedi soir 23h00, après un petit tennis, nous décidons sur un coup de tête, Djam et moi-même d’aller passer la nuit dans la forêt du Laurenti, en espérant pouvoir poser la tente à la plaine d’Artigues que nous pensions devoir rejoindre à pied à cause de la neige encore bien présente la fois précédente.

Partis finalement de Limoux à 1h30 le temps de tout préparer, nous arrivons sur les lieux à 3h30, une chance inouïe pour nous, la route est dégagée jusqu’à la plaine d’Artigues.

Nous voilà donc en plein milieu de la nuit, au cœur de la forêt en train d’installer tant bien que mal notre bivouac.

Bivouac de nuit

Poursuivre la lecture

Aventure en Donezan, l’autre face du Roc Blanc (Ariège)

Un nouveau chapitre relatant nos aventures pédestres.

Dimanche 1er Mai, la fête du travail (c’est bien que ça tombe un dimanche tiens !) et pourquoi pas la fête de la rando ? D’autant plus que le beau temps à l’air d’avoir finalement réussi à prendre le pas sur la rigueur de l’hiver; il est donc 5h00 quand mon réveil sonne ce matin… aujourd’hui c’est rando tranquilou.

Le topo prévu pour ce 1er jour de Mai vise les étangs de Rabassole, depuis le refuge forestier du Laurenti (pas de rapport avec le titre ? L’explication plus loin…) un nouvel itinéraire pour nous.

Le rendez-vous était donc fixé à 6h00 chez Momal et Djam; la voiture chargée, nous voilà donc partis sur fond de reggae (fantastique pour se mettre en condition) à la rencontre du Donezan.

Nos interrogations sur l’enneigement furent vite levées lorsqu’au 3/4 du chemin forestier conduisant au refuge nous fûmes contraints de capituler devant une congère barrant la route… la guigne.

Il est 7h30, la rando commencerait donc ici dans une douceur fort appréciable.

Djam escalade

Poursuivre la lecture