Pic de Baxouillade par la vallée du Galbe – Pyrénées Orientales

Niché au coeur du Capcir, dans les Pyrénées Orientales, le petit village d’Espousouille marque l’entrée de la vallée du Galbe. Magnifique vallon fleuri au fond duquel serpente le torrent éponyme, la vallée du Galbe mène dans un cirque fermé par plusieurs sommets dont le pic de Terrers, le pic de la Tribune et le pic de Baxouillade qui nous intéressait ici.

Après avoir passé le nuit dans la très confortable cabane Jaceta, au terminus de la piste après Espousouille, nous avons démarré la rando en suivant la piste, puis la chemin très bien marqué jusqu’à un croisement où on a laissé filer à gauche le GR du Tour du Capcir pour continuer tout droit, en direction de la Porteille d’Orlu.

La cabane Jaceta

Préparatifs

Un petit 1/4 d’heure après avoir démarré, on passe devant la cabane Jaça de Llosa, en aussi bon état que celle de Jaceta, mais plus petite. Elle offre une belle alternative si la première est occupée.

Cabane Jaça de Llosa

Le Galbe

Le pic de Terrers, rougeoyant

La vallée du Galbe possède une flore très riche

Le chemin s’élève doucement vers le plat des Bassettes, une zone marécageuse que l’on traverse au mieux en évitant de se mouiller les pieds.

Sur le plateau marécageux des Bassettes

Terre craquelée

Reflet

Des Bassettes, nous avons gravi le verrou de l’estany de la Portella d’Orlu.

C’est par là !

C’est raide mais on atteint rapidement l’estany

Une fois l’étang atteint, on se rend compte qu’il reste encore beaucoup de neige.

En s’élevant au dessus de l’estany de la Porteilla d’Orlu en direction du col éponyme

Le soleil entre en scène

On s’élève doucement

Encore de gros névés dans la Porteille

Malgré les névés, l’accès à la Porteille n’aura pas posé de problème.

Prudence dans le gispet

Arrivée à la Porteille

L’Ariège et la Dent d’Orlu

Des vagues de brume montent depuis le versant ariégeois, alors que côté Pyrénées Orientales le soleil domine. Les conditions sont réunies pour que se forme un spectre de Brocken, un phénomène assez impressionnant que nous observions pour la première fois.

Un joli spectre de Brocken

Le massif du Canigou

La belle vallée du Galbe

Dernier passage de névé avant de se retrouver bloqués

Une fois la Porteille atteinte, le chemin se poursuit plein nord. Le cheminement n’est pas toujours évident, notamment à cause de la neige. Heureusement des cairns permettent de garder le cap. Malheureusement nous seront contraints de rebrousser chemin à cause d’un imposant névé.

La crête vers Baxouillade

Fenêtre sur l’Ariège

En redescendant

Les Bassettes

Un chemin bucolique

La vallée du Galbe a été une très belle découverte. Nous ne manquerons pas d’y revenir lorsque la neige aura fondu pour retenter l’ascension du Baxouillade.