Pic de la Calabasse et château de Mirabat – automne en Couserans

L’automne est une magnifique saison pour la randonnée en moyenne montagne, c’est une explosion de couleurs, depuis les sous-bois dorés jusqu’aux sommets soupoudrés.

L’année dernière à la même période nous avions gravi dans le Comminges voisin, le Cagire et le Mont Né. Cette fois c’est au pic de la Calabasse que nous nous sommes rendus, en Ariège, dans le Couserans.

Nous sommes partis du hameau de Rouech pour un parcours en crête de toute beauté. A cause d’un fort effet de foehn, le ciel est resté chargé et les températures très douces pour la saison.

Forêts d'or

Forêts dorées

aaa

L’automne est bien là

Le soleil pointe son nez

Le soleil pointe son nez

Hêtres, frênes, chênes et châtaigniers constituent les forêts de ce coin d'Ariège

Hêtres, frênes, chênes et châtaigniers constituent les forêts de ce coin d’Ariège

On ne dirait pas mais ça monte

On ne dirait pas mais ça monte 🙂

Grange avec vue

Grange avec vue

Droit dans les fougères

Droit dans les fougères !

Vue sur la Calabasse, il reste encore du chemin

Vue sur la Calabasse, il reste encore du chemin !

La vallée de la Bellongue

La vallée de la Bellongue

Chapelet de granges

Chapelet de granges

Depuis le col de Quimès, vue vers le sud-est

Depuis le col de Quimès, vue vers le sud-est

Sur le chemin de crête en direction du pic de Paumaudé

Sur le chemin de crête en direction du pic de Paumaudé

Tartereau, Maubermé et Serre Haute

Tartereau, Maubermé et Serre Haute

Pic de l'Har et Crabère

Pic de l’Har et Crabère

La crête avec le tuc de Pujatech, le col de Quimès et le tuc des Pans

La crête avec en enfilade le tuc de Pujatech, le col de Quimès et le tuc des Pans

Valier et Petit Valier

Valier et Petit Valier

De gauche à droite : pic Blanc du Portillon, pic de Canéjan et Crabère.

De gauche à droite : pic Blanc du Portillon, pic de Canéjan et Crabère.

Le massif de la Maladeta

Le massif de la Maladeta

Objectif en vue

Objectif en vue !

La Maladeta

La Maladeta

Le Maubermé

Le Maubermé

aaa

Valier et petit Valier

aaa

Maubermé et Crabère

aaa

Le Cagire

aaa

Le relief déchiqueté du Couserans

aaa

C’est parti pour la descente, bien raide jusqu’au col de l’Herbe Soulette

aaa

La cabane de Loubère

aaa

La cabane de Barguérasses, par laquelle nous allons passer

aaa

Barguérasses

aaa

Une chouette aire à côté du parking

La cabane de Tariolle, notre abri pour la nuit

La cabane de Tariolle, notre abri pour la nuit

Retrouvez l’itinéraire détaillé sur l’excellent site rando-marche.fr.

Après une bonne et douce nuit, nous avons pris la route jusqu’au charmant petit hameau de Azas, dans la vallée d’Ustou pour un autre parcours de crête que nous avons dû abréger à cause du temps menaçant.

Nous sommes quand même montés au château de Mirabat d’où la vue est imprenable sur la face nord-est du Valier.

Château de Mirabat

Premières lueurs

Château de Mirabat

Le ciel se charge

Château de Mirabat

Très joli parcours en sous-bois

Château de Mirabat

Vue sur la crête que nous devions suivre initialement

Château de Mirabat

Le plafond est bas

Château de Mirabat

Le village de Seix et la plaine

Château de Mirabat

Le Valier joue à cache-cache

Château de Mirabat

Zoom sur le glacier d’Arcouzan

Château de Mirabat

Quelques rares éclaircies

Château de Mirabat

Le joli hameau d’Azas

Château de Mirabat

  • lalydo

    Les couleurs d’automne rendent ces paysages incroyablement beaux!