Qui u tempu si é fermatu – une aventure Corse sur le GR20 – part. 2

Nous nous étions quittés après un bon repas à la station de ski de Vergio, dans la 1ère partie du récit. Nous voilà maintenant repartis en direction des Bergeries de Vaccaghja où nous allons passer la nuit. Le chemin s’enfonce d’abord dans une belle forêt de hêtres avant de rejoindre le sentier de ronde du Valdu Niellu et de s’élever vers le col de Saint Pierre (Bocca San Petru) à 1452 mètres d’altitude.

La découverte du GR20 en Corse

Au col de Saint-Pierre

La découverte du GR20 en Corse

La forêt que nous venons de traverser avec en arrière plan le Paglia Orba, au pied duquel nous avons dormi la veille

La découverte du GR20 en Corse

On devine, en blanc, le Castel de Vergio

Après le col, le décor change radicalement au fur et à mesure que l’on s’élève. La végétation se fait moins dense, seuls quelques arbres poussent ça et là sur le versant abrité du vent et l’horizon se dégage.

La découverte du GR20 en Corse

Des écharpes de brume remontent du sud ouest

La découverte du GR20 en Corse

Jeux d’ombres et de lumières

La découverte du GR20 en Corse

Le paysage se dégage en arrivant à la Bocca a Réta

La découverte du GR20 en Corse

Et peu après nous découvrons le superbe lac de Nino (ou Ninu)

La découverte du GR20 en Corse

Les steppes qui entourent le lac et les chevaux qui y paissent donnent au lieu un air de Mongolie

La découverte du GR20 en Corse

Reflet de randonneur

C’est finalement la nuit tombée que nous arrivons à la bergerie, et après une soirée auprès du feu à déguster des breuvages locaux, nous regagnons le chapiteau pour une bonne nuit méritée.

Le lendemain matin le thermomètre dépasse timidement les 5°C mais la journée s’annonce magnifique, pas un nuage à l’horizon.

La découverte du GR20 en Corse

Petit déj’ sous l’œil du Che

La découverte du GR20 en Corse

Petit déj’ pour les chevaux aussi

La découverte du GR20 en Corse

Couleurs du matin

Nous reprenons donc le chemin sous un beau soleil, en direction du lac de Goria. Notre itinéraire quitte alors le GR20 pour un détour plus sportif mais plus court. Quelques passages nécessitent de poser les mains mais rien de bien méchant.

La découverte du GR20 en Corse

La troupe

La découverte du GR20 en Corse

Un buisson d’épine-vinette, une petite baie comestible

Le lac de Goria dans son écrin granitique

La découverte du GR20 en Corse

En prenant de la hauteur

Du lac nous avons rejoint le col de Chiostru par une raide montée. Ensuite nous avons fait un rapide aller-retour jusqu’au sommet du Lombarduccio, un joli belvédère sur la vallée de la Restonica et les lacs de Melu et Capitellu.

La découverte du GR20 en Corse

Le lac de Goria

La découverte du GR20 en Corse

La vue vers l’ouest, en arrière-plan la Méditerranée

La découverte du GR20 en Corse

La vallée de la Restonica

La découverte du GR20 en Corse

Les lacs de Melu et Capitellu depuis le Lombarduccio

La découverte du GR20 en Corse

En redescendant du sommet

La découverte du GR20 en Corse

Un bon casse croûte avant d’entreprendre la descente technique du col de Chiostru

La découverte du GR20 en Corse

Dans la descente du col

La découverte du GR20 en Corse

La Restonica et Corte tout au fond

Après une longue descente dans un terrain exigeant nous retrouvions le sentier des bergeries de Grotelle, terminus de notre aventure. C’était bien sûr l’occasion de savourer une bonne Pietra avant le retour sur Corte pour un dernier repas ensemble au restaurant Le 24. Et encore une fois nous sommes gâtés : charcuterie, fromages et vin locaux. Décidément elle ne manque pas de charmes cette île !

Nous faisons ensuite tout notre possible pour louper le bus qui doit nous conduire à Ajaccio, en vain… A minuit nous sommes installés dans nos cabines du Mega Express II. Le lendemain matin nous débarquons à Toulon avec un beau soleil, ainsi se conclut cette aventure hors du temps, le long d’un petit bout de GR20, forte en émotions et en découvertes.

La découverte du GR20 en Corse

Depuis ma cabine dans le Mega Express II, ça sent le retour

La découverte du GR20 en Corse

Une belle lumière le matin en arrivant au port de Toulon

La découverte du GR20 en Corse

Mega Express II

Merci à Corsica Ferriesà la CCI de Haute Corse, à Emmanuel et la super équipe de blogueuses / blogueur, merci aussi à François et Pascal et toutes celles et ceux que nous avons croisé en chemin durant ces 3 jours au poil.

C’est quand qu’on repart ?